Questions

Les autres utilisations des microgreffes

1/ Comment traiter les patients afro-américains ?

Le plus souvent il s’agit d’une alopécie de traction (tresses, brushings, défrisages etc.). Après l’arrêt de toutes coiffures gênantes et application de minoxidil et de karité on peut réaliser une greffe d’unités folliculaires pour obtenir un résultat esthétique définitif. Du fait de la courbure des racines la FUL est plus performante que la FUE.

2/ Peut-on faire des microgreffes aux transsexuels ?

Effectivement il est tout à fait possible à l’heure actuelle de « féminiser » une alopécie masculine en transplantant des microgreffes sur les golfes et la tonsure.​

3/ Est-ce que la greffe prend dans les cicatrices ?

Les unités folliculaires prennent toujours dans les cicatrices provoquées par une brulure, une radiothérapie du cerveau ou après accident.​

4/ Les cils et les sourcils, peut-on traiter leur éclaircissement par microgreffes ?

Tous types de dégarnissements des cils et sourcils peuvent être corrigés définitivement par greffes d’unités folliculaires. en savoir plus

5/ La barbe ou la moustache, quelles unités folliculaires utilise-t-on pour leur reconstruction ?

Les microgreffes très fines permettent la correction définitive d’une absence ou d’un dégarnissement de la barbe ou de la moustache.

6/ Le pubis : comment faire un traitement par microgreffes ?

L’implantation définitive d’unités folliculaires permet la reconstruction le plus souvent en une seule séance d’un pubis clairsemé.