Les techniques de microgreffes

Les techniques de microgreffes

Les techniques de microgreffes de cuir chevelu sont directement liées au mode de prélèvement. Le prélèvement d’une bandelette de cuir chevelu sans rasage préalable permet après découpe sous microscope l’obtention d’unités folliculaires à cheveux longs (FUL), rappelons que la FUE (unités folliculaires par extraction) nécessite un rasage préalable.

Les indications sont essentiellement les alopécies androgénétiques masculines et féminines mais aussi les alopécies cicatricielles, les alopécies de tractions des afro-américains, les dégarnissements du pubis, de la barbe, de la moustache et des sourcils.

FUL HAIR – Greffes par unités folliculaires à cheveux longs

LE PRINCIPE

Consiste à préparer des microgreffes ou unités folliculaires de 1 à 4 cheveux par segmentation folliculaires sous stéréomicroscope d’une bandelette de cuir chevelu non rasé (FUL)

Fait essentiel : Les cheveux prélevés sur la couronne chevelue chez l’homme et sur la région occipitale médiane chez la femme, conservent leurs capacités de poursuite définitive de leur croissance une fois implantés sur la zone chauve ou clairsemée.

LE BUT

Ce procédé cherche à recréer l’émergence naturelle de un à quatre cheveux à travers chaque orifice pilo-sébacé.

Aspect de émergence naturelle de 1, 2 ou 3 cheveux pour le même orifice folliculaire

Aspect de l’émergence naturelle de 1, 2 ou 3 cheveux pour le même orifice folliculaire

– soit pour la transplantation définitive de régions chauves du cuir chevelu, chez l’homme, la femme ou le transsexuel afin de lui conférer un aspect esthétique et naturel,

– soit pour estomper certaines cicatrices apparentes : post-lifting, post-radiothérapie, après brulures, pseudopelade etc., avec test préalable pour les alopécies frontales fibrosantes post-ménopausiques

– soit pour la densification de certaines zones pileuses (sourcils, cils, barbe, moustache, pubis).

ETAPES PRE-OPERATOIRES

–  Un délai minimum de 15 jours entre la consultation et l’intervention est obligatoire avant tout acte de chirurgie esthétique.  Une fiche information patient et un devis aux consentements éclairés seront signés par le patient et le médecin.

–  Des photographies médicales sont toujours réalisées : face – profil- vue aérienne et surface à implanter.

– Un bilan sanguin préopératoire et un électrocardiogramme seront systématiquement prescrits en fonction des antécédents et de l’âge.

Dessin de la ligne frontale antérieure

repousse d'une région frontale après FUL

repousse d’une région frontale après FUL

L’étape du dessin préalable est un des moments les plus importants de la reconstruction d’une alopécie masculine frontale. Il devra tenir compte de multiples facteurs avec souhait esthétique, l’âge, les particularités ethniques du patient d’une part et les capacités de la zone donneuse. Une photo d’identité datant de quelques années peut être alors utile.

L’anesthésie locale avec au préalable une crème anesthésiante rend cette intervention quasiment indolore.

TECHNIQUE DES GREFFES PAR UNITES FOLLICULAIRES A CHEVEUX LONGS (FUL)  (Bouhanna, Microgreffes de cheveux et de poils : les nouveautés. Nouv Dermatol, 2010)

Les cheveux ne sont  ni coupés ni rasés et sont donc utilisés avec leur longueur de tige de 3 à 4 centimètres. La technique FUL permet le prélèvement et la transplantation de greffes avec les cheveux longs.

Sans rasage préalable de la zone donneuse, la bandelette prélevée est découpée sous un microscope en microgreffes ou unités folliculaires à cheveux longs.

Aspect des unités folliculaires à cheveux longs (FUL) après découpe sous microscope

Aspect des unités folliculaires à cheveux longs (FUL) après découpe sous microscope

Ce procédé FUL permet au patient d’avoir immédiatement après l’intervention un masquage des croûtelles de la région greffée et d’atténuer ainsi la gène esthétique post-opératoire.

Ces cheveux longs auront deux évolutions possibles :

– soit une chute survient à la troisième semaine et une repousse apparaît trois mois après l’intervention

– soit tout ou partie de ces cheveux continuent à pousser éventuellement stimulés par la lotion Minoxidil 2%.

Ses avantages pour le patient sont les suivants :

–  La zone de prélèvement de microgreffes n’est pas rasée

– Il  voit immédiatement le résultat bien que tout ou partie de ces cheveux puissent tomber dans les 2 à 3 semaines qui suivent. Le « wait and see » a été remplacé par le « see and wait ».

– Les petites croûtes qui persistent 10 à 12 jours sont cachées par les cheveux longs. De ce fait, le patient peut reprendre très vite son activité professionnelle 24 à 48h après

Les avantages pour le praticien :

– Une meilleure évaluation de l’orientation et de l’angle des cheveux

– Un meilleur choix en particulier au niveau de la ligne frontale antérieure, des cheveux fins ou épais, foncés ou clairs

– Une grande quantité de cheveux peut être implantée à chaque séance (4000 cheveux par séance).

Le seul inconvénient de la technique FUL serait de laisser parfois une fine ligne cicatricielle. Pour éviter cet écueil il est possible de réaliser la technique trichophytique. Celle-ci consiste à désépidermiser sur 1mm le rebord inférieur de l’excision de la bandelette. Les cheveux pourront ainsi traverser l’épiderme du bord supérieur et atténuer ainsi la ligne cicatricielle.

Zone donneuse : Préparation des unités folliculaires

Sans rasage préalable, le prélèvement sur la région donneuse occipitale est fait par excision d’une bandelette, la taille dépend du nombre d’unités folliculaires souhaitées. La fermeture des berges est faite avec un surjet ou avec des agrafes cutanées. Pour éviter la cicatrice linéaire, la technique trichophytique peut être préconisée. La segmentation est réalisée en découpant les fragments avec l’aide d’un stéréomicroscope. En moyenne, 500 à 1 500 greffes (1500 à 4 500 cheveux) seront ainsi découpées.

Préparation de la zone receveuse

L’opérateur prépare la zone receveuse anesthésiée en pratiquant des perforations avec une aiguille Nokor de 16 à18 gauges. L’implantation des fragments est faite avec des pinces très fines. Actuellement, il est possible au cours d’une séance de transplanter jusqu’à 1500 unités folliculaires (4500 cheveux).

 

LES SUITES OPERATOIRES APRES GREFFES FOLLICULAIRES

  • Un pansement est parfois appliqué pour une nuit.
  • Le premier shampooing sera effectué le lendemain et les cheveux implantés longs seront séchés avec un séchoir tiède.
  • Un œdème au niveau du front peut parfois apparaître dans les 24 à 48 heures qui suivent l’intervention, il mettra 2 à 4 jours pour disparaitre. L’application de glaçons et la prise d’arnica permet de l’éviter
  • Les petites croûtes et les cheveux implantés mettront environ 7 à 10 jours pour tomber. Les cheveux implantés longs peuvent persister.
  • Les tiges des cheveux implantés peuvent tomber transitoirement avec les croûtes.
  • La repousse des nouveaux cheveux débutera entre le 3ème et 4ème mois suivant l’intervention.
  • Il faut insister sur l’extrême fiabilité des unités folliculaires
  • 12 mois sont nécessaires pour juger du résultat final de l’intervention.

LES INDICATIONS DES MICROGREFFES (FUL)

Le but est d’obtenir une péréquation harmonieuse entre d’une part le souhait esthétique, l’âge, les particularités ethniques, le sexe, le psychisme, l’évaluation des paramètres des différentes classifications, du degré évolutif de l’alopécie et des capacités de la zone donneuse et des possibilités techniques chirurgicales d’autre part.

Les alopécies androgénétiques

Les différents paramètres de la classification multifactorielle (Bouhanna, Classification dynamique plurifactorielle des alopécies androgénétiques masculines et féminines. Nouv Dermatol, 2000)

Les mesures telles que l’étendue des surfaces chauves et chevelues par rapport à certains repères fixes du visage, l’élasticité et l’épaisseur du cuir chevelu, le pouvoir couvrant des cheveux selon la densité, le calibre, la forme, la longueur, la vitesse de pousse et la couleur.

 

Le phototrichogramme digitalisé (Bouhanna. The phototrichogram and a macrophotographic study of the scalp. Bioengineering and the Skin, 1985)

Le phototrichogramme de Bouhanna permet une mesure objective, grâce à une caméra, des surfaces chevelues, des zones donneuses et receveuses de greffes : densité, calibre, nombre de cheveux miniaturisés, nombre de cheveux terminaux et coefficient de croissance.

Les alopécies androgénétiques masculines

alopécie masculine stade 3 avec transplantation d'unités follciulaires à cheveux longs en 3 séances

alopécie masculine stade 3 avec transplantation d’unités folliculaires à cheveux longs en 3 séances

Selon un des trois stades schématiques de la classification la correction chirurgicale implique une transplantation de microgreffes, adaptée à l’un de ces stades :

– le stade 1 (accentuation des golfes fronto-temporaux avec apparition éventuelle d’une tonsure au niveau du vertex), Implantation de 1 000 cheveux en 1 séance (l’implantation de 2 000 à  3 000 cheveux est parfois nécessaire lors du traitement associé de la tonsure)

– le stade 2 (recul de la ligne frontale jusqu’au sommet du crâne, éventuellement associé à une tonsure). Implantation de 2 000 à 3 000 cheveux en 1 à 2 séances (jusqu’à 4 000 cheveux lors de tonsure associées).

– le stade 3 (calvitie dite « hippocratique » où les cheveux ne persistent que sur une couronne au niveau des tempes et de la nuque). Jusqu’à 7 000 cheveux implantés, en 2 à 3 séances.

Les alopécies androgénétiques féminines

Alopécie féminine stade 3 avec transplantation d'unités folliculaires à cheveux longs en 1 séance

Alopécie féminine stade 3 avec transplantation d’unités folliculaires à cheveux longs en 1 séance

Le degré de dégarnissement d’une alopécie androgénétique féminine peut être défini, à l’aide de la classification de Ludwig, en trois stades évolutifs :

–  stade 1 (dégarnissement modéré sur le haut de la tête, respectant la ligne frontale) avec l’implantation de 1000 cheveux environ en une séance

–  stade 2 (alopécie franche avec cheveux courts, située 1 cm en arrière du front), avec 1500 à 2000 cheveux implantés en une à deux séances

–  stade 3 (alopécie presque totale, avec conservation d’une mince ligne de cheveux au niveau du front), avec 3000 à 4000 cheveux implantés en deux à trois séances.